Fêtes familiales de Noël : difficile d’y aller, impossible de s’en passer

 

Ce que cela peut réveiller :

Les non-dits : conflits non digérés, blessures d’enfance non confiées aux parents, les non-dits peuvent ressurgir à l’occasion de cette fête qui cherche à recréer la famille passée, tout en cherchant à unir celle présente.

La compétitivité : chaque réveillon peut être l’occasion de constater où en sont les êtres auprès desquels on a grandi, et auxquels on s’est comparé, ou auxquels on a été comparé. La rivalité ou les rancœurs peuvent alors revenir en bouche.

Le besoin de perfection : le symbole de Noël entretient une idée de perfection avec un repas qui doit être abondant et réussi, une décoration qui doit émerveiller, et des tenues ou comportements qui doivent évoquer la joie pure. Cette sorte d’idéal à atteindre peut générer des tensions entre les proches ou à l’intérieur de chacun qui contacte sa définition personnelle de la perfection.

Ce dont il est dur de se priver :

Le sens de soi : Noël rappelle le noyau qui nous a construit depuis notre naissance, notre fond censé sécure. Même quand il ne l’a pas été, la dépendance à ce noyau se fait viscéralement sentir, car l’ancrage existentiel en dépend.

L’évitement de la solitude : passer Noël loin des proches peut faire naître ou accroître un sentiment de solitude, du fait qu’au même moment, tous les autres êtres humains semblent se réunir joyeusement en famille.

L’espoir d’une moment collectif joyeux qui prouve enfin que la famille est chose merveilleuse. Une fête où tout le monde semble heureux au même moment offre une intensité émotionnelle qui marque l’esprit et peut lui fournir un bien être longtemps après lorsqu’il se le remémore.

Le sentiment de loyauté : venir au repas de famille montre que vous n’avez pas tourné le dos aux valeurs familiales, que vous restez loyal envers les personnes qui vous ont élevé.

En résumé :

L'envie de boycotter les repas de famille de Noël peut être compréhensible, mais est souvent peu tenable jusqu'au jour J.

Il est possible de regarder en thérapie ce qui peut évoluer intérieurement, les besoins qui ne dépendent pas de l'environnement, ou d'évaluer ce qui doit être protégé lors de ces réunions, afin de vivre du nouveau lors de ces moments qui semblaient jusqu'ici se ressembler.

La thérapie peut être un moyen d'amener des mouvements internes en vue de moins subir et de se sentir plus libre de choisir la manière de vivre ces instants.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now